Réseaux sociaux : la censure Godwin

Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1.
Mike Godwin, 1990

Sur les réseaux sociaux de la fin des années 2010, en général, « dure longtemps » équivaut à deux fois 280 caractères, soit un simple aller-retour.

Défendre la souveraineté nationale contre la confiscation du pouvoir par des instances non démocratiques : nationaliste !
Critiquer la politique européenne d’Angela Merkel : germanophobe !
S’élever contre l’idéologie néolibérale : stalinien !
Attaquer les fraudeurs et les exilés fiscaux : démagogue !
Soutenir le peuple contre la technocratie qui l’accable : populiste !
S’interroger sur le patriotisme de supermarché qui conduit à s’enthousiasmer pour vingt-deux millionnaires qui jouent à la baballe : haine du peuple !
Rappeler l’exil fiscal de Johnny Halliday : mépris de classe !
S’insurger contre la politique économique de Macron : collectiviste !
Relever les contradictions internes au mouvement mélenchoniste : collabo !
Alerter quant aux catastrophes écologiques en cours et à venir : khmer vert !
Pointer les apories de l’idée de Progrès : réactionnaire !
Réfléchir aux dangers du transhumanisme : obscurantiste technophobe !
Constater le basculement de la République et de la démocratie dans un mélange mortifère d’oligarchie et d’ochlocratie : décliniste !
Combattre pour la laïcité et l’universalisme : raciste !
Émettre des doutes sur les orientations du gouvernement israélien : antisémite !
Dénoncer le terrorisme du Hamas : sioniste !
Se battre contre les islamistes : islamophobe !
Argumenter contre les nouveaux racistes et tartuffes soi-disant antiracistes : néocolonialiste !
S’opposer à toute assignation à résidence identitaire : fasciste !
Déplorer la médiocrité navrante des médias : poujadiste !
S’alarmer de leur dépendance toxique aux sondages : antidémocrate !
Corriger les fautes d’orthographe commise par des illettrés : grammar nazi !
Affirmer l’importance des savoirs et de leur transmission à l’école : réacpublicain !
Évoquer la supériorité littéraire de Racine sur Marc Lévy : élitiste pétainiste !
Rappeler les douceurs et la civilité de la galanterie : sexiste !
Plaider pour la liberté des mœurs : gauchiste soixante-huitard !
Militer pour le mariage pour tous : pédophile et fossoyeur de la civilisation occidentale !

… ad nauseam.

Les mots n’ont plus aucun sens. Toute nuance est congédiée, tout argument balayé, la vérité calomniée. L’insulte éructée fait taire par la menace et l’outrance. La raison abdique. Les réseaux sociaux transforment même les êtres les plus brillants en vulgaires petits trolls haineux à la recherche d’une illusoire reconnaissance putassière.

Quoiqu’ils aspirent à s’y substituer, Twitter, Facebook… ne sont pas le monde réel. En revanche, ils agissent sur lui à la fois comme une loupe et comme un miroir déformant. Dis-moi qui tu suis, je te dirai qui tu hais. L’image renvoyée par le fil s’imprègne de la sélection idéologique effectuée selon les affinités électives et les coups de sang rageurs. Mais tout cela tourne en rond : n’apparaissent que ceux qui prétendent exister dans cet univers artificiel. En ressort une image grossie, partielle, partiale et déformée. La vraie vie est ailleurs : loin de ces stériles disputes d’ego qui ne font que singer la discussion.

J’y ai assez perdu de temps : tant de temps en moins pour lire, écrire, penser, vivre. Avec la pause estivale, je vais m’en éloigner radicalement et, à la rentrée, je déciderai de l’utilisation que je souhaite en faire pour la suite. Quoi qu’il en soit, dès la rentrée, je continuerai de publier sur ce blog, à un rythme que j’espère plus soutenu que ces derniers mois. À bientôt donc !

Cincinnatus, 2 juillet 2018

Publicités

6 réflexions sur “Réseaux sociaux : la censure Godwin

  1. Pingback: Misère de l’économicisme : 2. L’idéologie néolibérale | CinciVox

  2. Pingback: Misère de l’économicisme : 3. Fausses libertés et vraies inégalités | CinciVox

  3. Pingback: Misère de l’économicisme : 4. Feu sur l’État | CinciVox

  4. Pingback: La démagogie a de l’avenir | CinciVox

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s