Mécénat : quand la culture fait le tapin

Lorenzo_de_Medici

Laurent de Médicis

Bien loin des fantasmes présentant les grandes entreprises et les ultrariches d’aujourd’hui comme les descendants directs des aristocrates amis des arts et des lettres de la Renaissance italienne, le mécénat sous sa forme contemporaine n’est que l’aveu d’impuissance volontaire et consentie de l’État. Lire la suite

Publicités

Les lectures de Cinci : l’Europe allemande

Le couple franco-allemand n’existe pas. Comment l’Europe est devenu allemande et pourquoi ça ne durera pas, Coralie Delaume, Michalon, 2018.

9782841868933r

Le livre en deux mots

Coralie Delaume nous a livré en fin d’année un nouvel opus consacré à son thème d’expertise : l’Europe, son histoire et ses institutions [1]. Cette fois-ci, elle s’attaque au conte moderne du « couple franco-allemand » pour en exhiber la fiction illusoire qui fait croire, de ce côté du Rhin seulement, à un mariage heureux là où il n’y a, au mieux, que deux États-nations aux intérêts divergents ou, au pire, une relation de vassalité mortifère. Lire la suite

Les lectures de Cinci : la justice « clochardisée »

Justice, une faillite française ?, Olivia Dufour, LGDJ, 2018.

Le livre en deux mots

9782275057200Les chiffres sont effrayants. Les mots encore plus. Olivia Dufour, journaliste et blogueuse [1], utilise les seconds pour raconter les histoires que subsument les premiers. Ainsi nous entraîne-t-elle de tribunaux en prisons, des cabinets d’avocats à la Chancellerie, pour nous faire vivre le calvaire de tous les protagonistes de cet univers que l’on préfère ne connaître que de loin : magistrats, greffiers, avocats, justiciables, prisonniers, personnels pénitenciers, experts… Lire la suite

Petit dictionnaire incomplet des horreurs de la langue contemporaine

Bescherelle_nouveau_Dictionnaire_national_illustré_[...]Besnier_Fernand_btv1b90131478Après avoir conspué le massacre de la langue, voici une liste non exhaustive de fautes horripilantes et de contresens insupportables bien trop répandus (à compléter, cher lecteur, si l’envie t’en prend) : Lire la suite

Le massacre de la langue

« La fin d’une civilisation, c’est d’abord la prostitution de son vocabulaire. »
(Romain Gary, Europa)

Bescherelle_nouveau_Dictionnaire_national_illustré_[...]Besnier_Fernand_btv1b90131478Et en ce moment, on peut dire que ça racole activement. Passons sur « l’argument » fréquemment avancé selon lequel « une langue ne doit pas rester figée, elle doit évoluer, s’ouvrir aux nouveautés, c’est normal, c’est naturel… » et la guerre c’est mal, la mort c’est moche et les dauphins c’est gentil. Bla. Bla. Bla. Lire la suite

Réseaux sociaux : la censure Godwin

Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1.
Mike Godwin, 1990

Sur les réseaux sociaux de la fin des années 2010, en général, « dure longtemps » équivaut à deux fois 280 caractères, soit un simple aller-retour. Lire la suite

L’utile et l’inutile

Cum bene quaesieris quid agam, magis utile nil est / artibus his, quae nil utilitatis habent.
Si tu réfléchis bien à ce que je puis faire, rien n’est plus utile que ces exercices dénués de toute utilité.

Ovide
(cité par Nuccio Ordine dans son excellent livre, L’utilité de l’inutile, auquel ce billet doit beaucoup)

 

Quand je parle d’utilité, je pense non seulement à la conception d’une chose comme moyen en vue d’une fin extrinsèque mais, plus précisément, à la notion contemporaine d’utilitarisme qui place toute valeur dans la capacité à offrir un retour sur investissement immédiat. Lire la suite